La resilience entrepreneuriale en temps de crise

Je ne vous apprendrais rien de neuf en vous disant que l’année 2020 a été virée à l’envers par une crise mondiale. On en entend constamment parler dans les nouvelles, on le lit sur les médias sociaux, mais de manière plus importante encore, nous le vivons sur une base régulière. Tout ce que nous connaissons est aujourd’hui différent et nous devons tous trouver de nouvelles façons de passer nos journées dans cette nouvelle normalité. En quelques semaines nous nous sommes habitués aux bureaux à la maison, aux réunions Zoom et aussi à travailler avec nos enfants dans nos bras. Par des temps de grands changements comme ceux que nous vivons en ce moment, il est toujours étonnant de voir la rapidité avec laquelle les humains peuvent s’adapter à de nouvelles conditions et environnements de vie.


On a beaucoup entendu parler des effets négatifs de la pandémie de COVID-19 sur les entreprises autour du monde, mais on n’a pas encore vu grand chose à propos de comment les entreprises se sont adaptées pour assurer leur survie tout en offrant une solution aux besoins des consommateurs. Les entrepreneurs et propriétaires de petites entreprises ont une qualité commune dont plusieurs ignorent l’existence : la résilience.


Voici l’histoire de comment Confetti Mill a navigué dans les eaux troubles d’une pandémie mondiale tout en continuant d'innover à travers toutes les épreuves.  


Depuis janvier 2018, je travaille à temps plein sur Confetti Mill, en bâtissant non seulement une entreprise, mais aussi mon environnement de travail idéal brique par brique. En travaillant sur la croissance de cet enfant figuratif, j’ai aussi commencé ma nouvelle vie en tant que mère. Bien évidemment, je n’avais aucune idée qu’après seulement une année de travail, un événement de proportions mondiales viendrait chambouler mes plans d’affaires. Mais comme les entrepreneurs le font toujours, je me suis adapté pour assurer la survie de mon entreprise et de mes rêves d’un futur que j’aimerais offrir à mon enfant. J’ai mis mon angoisse derrière moi je me suis assise pour finalement construire un nouveau site web durant les premières semaines de confinement. De me concentrer sur un objectif précis m’a beaucoup aidé à garder mes affaires en ordre et à digérer le nouvel ordre des choses. 

 

Shop hand helping with the move

Milo hnous accompagner avec le déménagement dans le nouvel atelier

masques de protection. Je ne voulais pas en faire durant les premiers jours de la pandémie pour plusieurs raisons. La raison principale était que je ne pensais pas, à tort, avoir l’expertise pour les fabriquer. Et, durant les premiers jours de la pandémie en Amérique du Nord, il y avait beaucoup de débats sur l'efficacité des masques artisanaux. Puis le 3 avril, les responsables américains de la santé ont annoncé que n’importe quel masque était mieux que pas de masque du tout C’est mon mari, Colin, qui m’a convaincu de fabriquer des masques pour lui et nos familles. 


Mais, tout comme Rome, notre masque ne s’est pas fait en un jour. Nous avons eu plusieurs semaines d’essai et erreur pour nous assurer que ce dernier réponde aux besoins du public tout en étant assez confortable pour les gens qui portaient des masques pour la première fois de leur vie. En tout, nous avons mis 3 semaines en recherche et développement pour arriver aux résultats que nous recherchions. Après plusieurs essais et après avoir attendu pour les matériaux nécessaires à leur fabrication, le 17 avril, nous avons reçu notre première commande pour un masque. Qui imaginerait il y a quelques mois?

 

Shop now working 7 days a week

Noémie prend le relais le week-end pour continuer la production!

Pendant que nous développions nos masques, il y a eu plusieurs conversations dans les médias à propos de si nous devions porter un masque ou non pour prévenir la propagation du virus. Cela a amené une forte demande pour laquelle nous n’étions pas prêts. D’un seul coup, nous avons dû réagir à une forte augmentation de commandes pour des masques en accélérant notre production tout en gardant en tête que les masques ne sont pas notre produit principal. À ce point, nous avons eu à évaluer combien de masques nous étions en mesure de produire et expédier dans des délais raisonnables.  


Notre approche en slow-design se reflète dans nos masques. Ils sont faits de tissus de grande qualité aussi résilients que Confetti Mill l’est. Nous utilisons des couleurs joyeuses qui nous rappellent que le soleil brille encore, peu importe ce qui arrive. Et nous les fabriquons de façon à ce que vous puissiez y ajouter un filtre pour aider à protéger les plus vulnérables.  

 


Nous ne sommes qu’une petite entreprise qui subit les impacts de la crise actuelle et ceci n’est qu’un seul exemple de résilience et d’adaptation. Pour moi, bâtir une entreprise est comme construire un monde dans lequel j’aimerais vivre et que j’aimerais offrir à ceux qui m’entourent, de ma famille à mes collègues en passant par mes fournisseurs. C’est aussi de voir une situation et d’y réagir, de m’assurer que nous en sortons le plus possible grandit. Parfois, cela veut dire m’assurer de la survie de ma compagnie et à d’autres moments cela signifie me jeter dans une direction que je n’aurais pas pu imaginer une semaine plus tôt. Le monde est en constant changement et, contrairement aux grandes compagnies, les entrepreneurs comme moi ont la capacité d’être agiles et de s’adapter aux changements. Ce qui est certain, c’est que nous continuerons toujours de nous adapter et d’innover pour surmonter les obstacles.

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés